Formation

Conférence IBBY-Afrique

La 3e Conférence IBBY-Afrique a eu lieu du 24 au 25 septembre à Kigali. Elle a été organisée par les Editions Bakame et soutenue financièrement par l’IBBY-Yamada-Fund et par la DDC. La conférence a permis l’échange d’expériences entre les différentes sections d’IBBY Afrique. Elle avait pour thème la promotion de la lecture et la culture de la lecture en Afrique aujourd’hui et demain. La conférence s’est déroulée en trois langues (kinyarwanda, anglais et français). Cette conférence comprenait également l’exposition des livres figurant sur la liste d’Honneur IBBY ainsi qu’une présentation des publications les plus récentes de la BIB (Biennale Internationale de Bratislava). Une affiche a été tout spécialement imprimée pour cette occasion ainsi que pour le 20e anniversaire des Editions Bakame. Elle montre un grand acacia parasol à l’ombre duquel le lièvre Bakame sort des livres d’un entrepôt traditionnel pour les remettre à l’éléphant afin qu’il les distribue aux animaux, qui lisent avec plaisir.
Près de 70 invités internationaux et nationaux ont pris part à la conférence et aux festivités de l’anniversaire.



Séminaire Baobab

Du 17 février au 3 mars 2006, les Editions Bakame ont organisé en collaboration avec le Kinderbuchfonds Baobab un séminaire à Kigali dont le titre était «Identité culturelle dans la littérature pour enfants et la jeunesse – un nouveau regard sur la littérature et la promotion de lecture». Le séminaire a été dirigé par Helene Schär et Sonja Matheson du Kinderbuchfonds Baobab de Bâle.

Public cible: Etudiants et enseignants de la haute école pédagogique de KIE; collaborateurs du ministre de la culture et de l’éducation et collaborateurs des éditions Bakame. Le séminaire soutenu par le DEZA a été un grand succès!




Séminaire IBBY à Kigali
Du 26.6. au 30.6.2006, s’est tenu à Kigali un séminaire d’Afrique orientale organisé en collaboration avec l’IBBY (International Board on Books for Young People). Le séminaire soutenu par l'UNESCO a eu pour thème «Enrichissement du développement culturel: Apporter de la littérature de jeunesse dans les classes».
Lors de ce séminaire fut présenté le projet de bibliothèque «sac à dos». Quatre membres du comité directeur de l'association «Livres pour enfants rwandais» ont pris part au séminaire.
Des plus amples informations sur le programme sont disponibles sous www.ibby.org (rubrique News).


Pour donner une impression des communications du séminaire, voici un extrait du rapport présente par Denise von Stockar sous le titre «Les éditions Bakame se battent pour une expansion globale de la littératie. Une aventure littéraire en faveur des enfants du Rwanda».

«… Mais ce n'est que cette année, du 26 au 30 juin et dans leur propre maison récemment inaugurée, que la maison d'édition a proposé aux milieux éducateurs un séminaire professionnel consacré aux questions cruciales, «comment mieux enrichir la propre culture de l'enfant?» et «comment favoriser son entrée indispensable en littéracie?». Cette première rencontre si importante a pu être réalisée grâce à la collaboration et au soutien financier de l'Ong IBBY (International Board on Books for Young People) dont le Rwanda est devenu la 70e section nationale et de l'IFPC – UNESCO. Y étaient invités des éditeurs, des formateurs d'enseignants, des directeurs d'école et des représentants des Ministères de l'Education du Rwanda, mais aussi des pays voisins, de l'Uganda et de la Tanzanie, du Burundi, du Kenya et du Congo. Ensemble, les intervenants africains et européens et les environ 60 participants ont débattu d'une manière animée des multiples questions et problèmes, souvent pan-africains, qui ont surgi:
le manque de livres pour enfants lié au manque de créateurs, d'éditeurs et d'imprimeurs;  la formation insuffisante des enseignants par rapport aux connaissances actuelles de la psychologie de la lecture soulignant le rôle du plaisir; mais aussi les conditions difficiles de tout enseignement dans le cadre africain, notamment rural; puis le dilemme entre les langues maternelles autochtones et les langues officielles des anciens colonisateurs lié à l'absence regrettable d'un patrimoine culturel écrit; et enfin le manque déplorable d'intérêt, voire de soutien financier des gouvernements qui engendre une dépendance problématique de financements charitables de l'extérieur...

En effet, force est de constater que l'histoire de la lecture et d'une littérature enfantine indigène ne peut être qu'encore très jeune dans ces cultures africaines si marquées de leurs traditions orales. Ce qu'il leur faut à présent, ce sont des éditeurs et des éducateurs ouverts et engagés, prêts à affronter le défi. Et une campagne de sensibilisation à tous les niveaux, gouvernemental, pédagogique et artistique afin de réunir, voire renforcer les efforts en faveur d'une socialisation littéraire de l'enfant qui sera plus efficace puisque ancrée dans sa propre culture. Avec leurs activités qui ont déjà été primées plusieurs fois, les Editions Bakame ont lancé une initiative remarquable, manifestement couronnée de succès. En jetant ainsi des étincelles, ils ont fait un début exemplaire et prometteur. Pourvue que cela fait tilt dans d'autres pays des grands lacs.»

Denise von Stockar
Institut suisse Jeunesse et Médias (ISJM)
Juillet 2006




Cours d’édition professionnelle de Standford

En 2005, les Editions Bakame ont gagné le prix «BologneRagazzi Nouveaux horizons» avec le livre «Ubucuti bw’imbeba n’inzovu». D’où Agnès Gyr a été invitée à participer à la session 2006 (12 au 22 juillet) du Stanford Professional Publishing Course 2006 en Californie. Stanford fait partie des meilleures universités des Etats-Unis. Peter Gyr a aussi participé à la formation qui était composée d’un cours préparatoire et d’un cours principal.
Le cours proposait des matières suivantes: Publier dans une époque post-informatique, les tendances dans le domaine des livres, visions et gestion d’une maison d’éditions, choix éditoriaux, tactiques de négociation, marketing, conquête et pénétration du marché, stratégies de vente, démarches visuelles, et choix graphiques, conceptions de livres, penser stratégiquement, nouveaux produits et technologies.
Le cours a été d’un grand profit pour l’avenir des Editions Bakame, en particulier pour la production des livres scolaires.