Rwanda

Position géographique
Le Ruanda se situe entre le 1er et le 3ème degré de latitude au sud de l’équateur, sur le rebord oriental de la grande faille d’Afrique orientale entre 1500 et 2000 m au-dessus du niveau de la mer. Une chaîne de montagne massive partage les sources du Nil et du Congo. Le relief du Rwanda est accidenté et c’est pourquoi on l’appelle aussi le pays des 1000 collines. Sa surface représente environ les 2/3 de la Suisse. Avec ses 12 millions d’habitants, c’est le pays dont la population est la plus dense d’Afrique. Il y règne toute l’année un climat tempéré sur les hauts plateaux entre 18° et 24°. Les saisons sont partagées en deux saisons sèches et deux saisons des pluies. Ses voisins sont la Tanzanie à l’est, le Burundi au sud, le Congo à l’ouest et l’Ouganda au nord. La langue nationale est le Kinyarwanda (une langue Bantou). En outre, le français et l'anglais sont considérés comme langues officielles.


Histoire
L'histoire du Rwanda a été transmise oralement jusqu'à l'arrivée des Européens en 1896. Ces récits remontent jusqu’à 500 à 800 ans. Des découvertes archéologiques démontrent que l'on savait travailler le fer déjà avant notre ère. Le Rwanda était pendant des siècles l’un des nombreux royaumes du secteur des grands lacs en d’Afrique orientale. La plus grande période d'expansion du Rwanda se situe au 19ème siècle sous le règne du roi Rwabugiri. De grandes parties de l’actuel Ouganda et du Congo actuel appartenaient alors au Rwanda.
A l'époque du second empire allemand, le Rwanda est attribué à la Compagnie allemande de l'Afrique Orientale lors de la conférence de Berlin (1884/85). En 1894, les premiers blancs visitent le Rwanda et vers 1900 les premiers missionnaires arrivent.
Pendant la première guerre mondiale, les troupes belges envahirent le Rwanda et prirent le pouvoir. La Société des Nations confia le Rwanda-Urundi à la tutelle des Belges. Ceux-ci ont repris des Allemands le système de l'administration indirecte, c.-à-d. qu'ils n'ont rien modifié au système de pouvoir existant, défendant leurs intérêts à travers l'administration royale existante et par des princes locaux. C’est ainsi qu’ils ont privilégié unilatéralement les Tutsis dans l'administration. En 1931, Musinga, le dernier roi traditionnellement institué est déposé. Il est suivi du roi Rudahigwa. Dans les années 30, on passe au christianisme par une conversion en masse. En 1959, le roi Rudahigwa meurt. Après son décès commence les premières manifestations de violence entre Hutus et Tutsis. Le roi Kigeri ne règne qu’un court laps de temps avant qu'en 1960 la monarchie ne soit supprimée définitivement et que le Rwanda ne proclame son indépendance en 1962.

 

Grégoire Kayibanda pris la tête du pouvoir comme premier Président de la République. Il a développé son pouvoir sur le parti Parmehutu qui se fondait sur une base de racisme ethnique. Une des conséquences a été l'établissement d'un système de quote-part dans l'école et l’administration. En 1963/64 éclata la guerre civile entre Hutus et Tutsis. Des milliers des Tutsis furent massacrés et des centaines de milliers poussés à l’exil. En 1973 éclatent de nouveaux troubles et poursuites qui se terminent par un coup d'état militaire dirigé par le Général Major Juvenal Habyarimana. La 2ème république fut alors proclamée. Les Tutsis furent discriminés partout dans le pays et on refusa catégoriquement aux rwandais exilés le droit de rentrer. Le système de parti unique fut instauré. Cela à eu pour conséquence qu’à sa naissance chaque Rwandais faisait partie du parti unique. Le 1er octobre 1990 éclata à nouveau la guerre civile sous l’instigation des exilés rwandais d’Ouganda, laquelle se termina en 1994 par le génocide à l’encontre des Tutsis. Le génocide s’est terminé par la victoire du front patriotique FPR. Avec la reconstruction du pays, un nouveau drapeau, de nouvelles armoiries et un nouvel hymne national sont créés. En août 2003 se tiennent, pour la première fois depuis l'indépendance, des élections libres. Une nouvelle constitution a été votée sur la base de laquelle le président et le parlement sont élus. Depuis l’élection du parlement, plus que 50 % de femmes y siègent et occupent les fonctions les plus élevées de l'état. C’est ainsi que le Rwanda se trouve en face d’un nouveau départ plein d'espoir.

 

 


Economie
Plus de 90 % de la population vit de l'agriculture.
Le secteur des services est en plein développement (tourisme, gastronomie, transport, télécommunication). Cela est particulièrement visible dans la capitale Kigali de part l’intense activité dans le secteur du bâtiment. Les exportations se composent principalement de café et de thé et, dans une moindre mesure, de minerais.

Culture
La musique, la danse et la poésie dans la langue nationale Kinyarwanda sont des formes artistiques importantes. Dans l'éducation traditionnelle une grande importance est accordée à la rhétorique et au sport. Les innombrables proverbes sont l’expression d’une littérature orale très développée. Comme artisanat, on trouve typiquement des nattes très finement travaillées à la main.

 

Fêtes nationales: 1 juillet (jour de l'indépendance), 4 juillet (jour de la libération), 7 avril (Commémorations du génocide des Tutsis)